Articles

Ce blog est un voyage immobile...
Un Voyage intérieur et nostalgique. Nostalgie d'une passion née le jour où j'ai acheté ma première machine électronique.
J'ai passé des nuits à essayer de le battre.Un jour j'ai réussi puis je suis passé à un autre niveau et à d'autres machines et j'ai ensuite, par la force des choses, arrêté.
20 ans après j'ai commencé une collection pour tenter de retrouver cette période.
J'avais 40 ans peut-être pour anéantir une période de crise intérieure qui s'annonçait... Je ne sais pas...
Niveau échecs J'ai toujours été un joueur occasionnel donc de faible niveau.
Mon intérêt principal reste ses machines mélancoliques, que je présente dans ses posts au travers ma collection. Une présentation bucolique et vagabonde qui est un parti pris assumé.
Bonne Promenade !
Pascal

L'EXPLORATION DU MOIS

NOVAG CONSTELLATION

Qui suis-je? Je m'appelle Constellation .
Je suis le premier ordinateur d'échecs de la classe d'un maître.
Un vrai petit Padawan!.........

Le Constellation 2 MHZ contient un programme développé par David Kittinger, et est le précurseur du Constellation 3.6 MHz et du célébrissime Super Constellation.
Il a été présentée au public comme prototype en Février 1983 lors de la foire du jouet de Nuremberg et mis sur le marché six mois plus tard.
C'est un Best-seller car il conjugue un fort programme dans une machine solide et à un prix très abordable. Tout cela à une période ou les machines puissantes dominés par Fidelity étaient très onéreuses (cf: Sensory CC 9).
Cette machine est équipé d'un processeur 8 bits 6502 et 16 Ko de ROM et 2 Ko de RAM , exécutant un programme développé par David Kittinger, soutenu par le maître d'échecs Scott McDonald . 
Il a été le précurseur du puissant Super Constellation et a participé avec son grand frère au WMCCC 1983 à Budapest (11ème sur 1…

CONCHESS MONARCH

SCISYS TURBO S-24K







« Seuls peuvent vivre comme le vrai Wanderer ceux que nul lien n'attache, capables de répondre à l'appel du dehors sans accorder un regard à ce qu'ils abandonnent" Sylvain TESSON