Articles

Ce blog est un voyage immobile...
Un Voyage intérieur et nostalgique. Nostalgie d'une passion née le jour où j'ai acheté ma première machine électronique.
J'ai passé des nuits à essayer de le battre.Un jour j'ai réussi puis je suis passé à un autre niveau et à d'autres machines et j'ai ensuite, par la force des choses, arrêté.
20 ans après j'ai commencé une collection pour tenter de retrouver cette période.
J'avais 40 ans peut-être pour anéantir une période de crise intérieure qui s'annonçait... Je ne sais pas...
Niveau échecs J'ai toujours été un joueur occasionnel donc de faible niveau.
Mon intérêt principal reste ses machines mélancoliques, que je présente dans ses posts au travers ma collection. Une présentation bucolique et vagabonde qui est un parti pris assumé.
Bonne Promenade !
Pascal

L'EXPLORATION DU MOIS

TANDY CHESS CHAMPION 2150

"Votre CHAMPION D'ÉCHECS RADIO SHACK 2150 est un ordinateur d'échecs avancé approuvé par le champion du monde d'échecs Garry Kasparov. et même s'il a le pouvoir et des fonctionnalités qui peuvent défier les maîtres d'échecs, il offre également des niveaux de jeu pour un novice en échecs. "



A l'instar de nombreux ordinateurs d'échecs de la société RadioShack, le Chess Champion 2150 a été développé par la société Saitek.
Le CC2150 apparait sous le nom RadioShack mais aussi sous le nom TANDY sa filiale européenne. 
C'est une machine dérivée du Saitek Simultano qui lui fonctionne avec une fréquence d'horloge plus élevée et qui possède une ROM extensible. Celui-ci  permet également de jouer 8 parties en simultanée (d'où son nom). 
Les programmes demeurent très similaires et le design est identique.
On pourrait parler de jumeaux mais ici, parlons plutôt de frères, car il y a quelques différences.

C'est probablement aussi le dernier programme r…

SCISYS RAPIER

MEPHISTO MILANO upgrade NIGEL SHORT

SAITEK KASPAROV PRISMA







« Seuls peuvent vivre comme le vrai Wanderer ceux que nul lien n'attache, capables de répondre à l'appel du dehors sans accorder un regard à ce qu'ils abandonnent" Sylvain TESSON