Articles

Ce blog est un voyage immobile...
Un Voyage intérieur et nostalgique. Nostalgie d'une passion née le jour où j'ai acheté ma première machine électronique.
J'ai passé des nuits à essayer de le battre.Un jour j'ai réussi puis je suis passé à un autre niveau et à d'autres machines et j'ai ensuite, par la force des choses, arrêté.
20 ans après j'ai commencé une collection pour tenter de retrouver cette période.
J'avais 40 ans peut-être pour anéantir une période de crise intérieure qui s'annonçait... Je ne sais pas...
Niveau échecs J'ai toujours été un joueur occasionnel donc de faible niveau.
Mon intérêt principal reste ses machines mélancoliques, que je présente dans ses posts au travers ma collection. Une présentation bucolique et vagabonde qui est un parti pris assumé.
Bonne Promenade !
Pascal

L'EXPLORATION DU MOIS

MEPHISTO MILANO upgrade NIGEL SHORT

"Si les échecs sont une vaste jungle, les ordinateurs sont les tronçonneuses d’une grande entreprise forestière insensible à l’environnement." Nigel SHORT



Cet échiquier est un Laptop Milano original dont l'EPROM a été changé pour une nouvelle EPROM Nigel Short re-programmée.

Cette EPROM contient une version légèrement remaniée du Mephisto Milano avec une bibliothèque d’ouverture identique.
Le Hardware des deux machines lui est identique.
Il s'agit juste d'une mise à jour de version car le Nigel Short et le Milano sont très semblable (20 ELO de plus pour le premier).
Il est impossible de déterminer quelles ont été les modifications apportées.
Je crois que Nigel Short lui même ne doit pas le savoir.
Surement dans les Hashtables des finales (?!)
Il existe une version commerciale du Nigel Short mais celle-ci n'a été distribué qu'en Grande Bretagne et avec peu de succès.
C'est le dernier programme d'Ed Schröder avec un processeur 65C02

Petit rappel historique:

&q…

SAITEK KASPAROV PRISMA

NOVAG TOPAZ

SAITEK TURBO ADVANCED TRAINER







« Seuls peuvent vivre comme le vrai Wanderer ceux que nul lien n'attache, capables de répondre à l'appel du dehors sans accorder un regard à ce qu'ils abandonnent" Sylvain TESSON